LYCEE

 

REUSSIR SA SECONDE

 

La classe de seconde est une étape de la scolarité de votre enfant qui bouleverse complètement ses habitudes. La rentrée lui a réservé beaucoup de nouveautés : changement de professeurs, nouvel emploi du temps et surtout changement d’établissement, découverte de nouvelles matières et nouvelle façon de travailler. Il faut qu’il s’adapte vite car le rythme s’accélère par rapport à la troisième. Il travaille dès maintenant pour réussir son bac et faire les bons choix pour son avenir.

Les enjeux de la classe de 2nde

Votre enfant doit s’habituer rapidement à cette nouvelle vie. Il risque d’être perturbé par le sentiment d’anonymat : classes chargées, programme plus lourd, le corps enseignant n’a plus le temps d’accorder une attention particulière à chacun des élèves. Cela peut être difficile à vivre pour votre enfant, s’il ne se familiarise pas vite avec ce nouveau système, à vous de l’aider en restant présent dans sa vie quotidienne.

Sa vitesse d’adaptation dépendra beaucoup de sa capacité à devenir autonome : est-il par exemple capable de se rendre en permanence pour travailler lors des heures de pause ? Oublie-t-il ses affaires ? La seconde est une année d’adaptation où il a l’occasion de grandir, de tester ses goûts, d’évaluer ses capacités, d’identifier ses désirs d’avenir.

Il devra bientôt choisir la série de son bac et donc la classe de première qu’il intégrera l’an prochain : S, L ou ES pour le bac général et STI2D, STMG, STL, ST2S, pour le bac technologique.

 

Une orientation réussie

Faire un choix

Votre enfant a réfléchi en troisième pour choisir ses enseignements d’exploration (LV3, sciences économiques et sociales, sciences et laboratoire, langues anciennes, etc) : cette pré-orientation va-t-elle dans la bonne direction ? Il va le découvrir pendant l’année et pourra évidemment intégrer la première de son choix même si les enseignements choisis l’orientent pour l’instant vers une autre filière.

Vous pouvez le soutenir en étant toujours disponible pour discuter, votre avis l’aidera à y voir plus clair. Il trouvera également des conseils auprès de son prof principal, de son CPE et du conseiller d’orientation.

 

Se donner les moyens

Son choix arrêté, il doit montrer qu’il est capable de réussir. S’il vise une série S avec des résultats un peu justes en maths, il faut qu’il se donne comme objectif d’améliorer sa moyenne dans cette matière. Il prouvera qu’il peut y arriver tout en construisant de bonnes bases pour la première. Il doit également faire des efforts dans les autres matières car aucune d’elles n’est à négliger.

Si votre enfant n’est pas décidé, rassurez-vous car l’année est longue et des dates butoirs le forceront à prendre une décision.

 

Tenir le rythme du lycée

La prise de notes

Au lycée, le programme est plus lourd, les élèves doivent apprendre vite et rester concentrés toute la journée. Les profs n’écrivent plus au tableau c’est pourquoi la prise de notes doit être efficace : reconnaître ce qui est important de ce qui l’est moins, utiliser des abréviations et des symboles, écrire vite… Dans certaines matières, 2 minutes d’inattention suffisent à perdre le fil.

Le travail personnel

La charge de travail à la maison augmente : plus de devoirs et un approfondissement sérieux des cours vus pendant la journée souvent nécessaire. Vous devez être vigilant et vérifier qu’il assimile bien ses leçons. Dès que l’occasion se présente, proposez-lui de l’interroger et allez un peu plus loin que le cours pour tester ses réactions face à une question sortant une peu du cadre limité par le cours.

L’organisation

Si votre enfant ne s’organise pas dès le début de l’année, il sera à la traîne rapidement. Laissez-le tâtonner afin qu’il trouve lui-même sa méthode de travail. S’il ne s’en sort pas, réagissez en lui donnant quelques idées d’organisation.

Au-delà de son nouveau statut de lycéen, votre enfant vit de grands bouleversements. Soyez à l’écoute, laissez-le grandir, mais fixez des limites claires. Votre enfant trouvera l’épanouissement nécessaire pour prendre ses responsabilités quant à sa scolarité et ses choix d’avenir. C’est aujourd’hui qu’il avance vers l’obtention du bac. Vous pouvez l’aider à comprendre que ses choix et son comportement déterminent sa réussite au bac et prédéterminent sa réussite dans les études supérieures.

 
 
Retour à l'accueil