Prevention: les jeux dangereux à l'école

Les jeux dangereux à l'école: ouvrons l'oeil...

 

 

Ces jeux dits dangereux font malheureusement et de plus en plus souvent partie des faits divers.


Le jeu du foulard

Au départ, il s'agit sans doute d'un phénomène de mode ou de tribu,mais très vite l'enfant,cherchant de nouvelle sensations, trouve le jeu drôle et attirant sans avoir conscience des conséquences.

Présentés comme anodins et sans dangers, ces « jeux » peuvent avoir des conséquences très graves,  pouvant aller des séquelles irréversibles à la mort. 51 % des enfants intérrogés n'ont pas conscience qu'ils risquent d'abimer leur cerveau, convulser ou même mourir. En revanche les enfants qui n'ont jamais joué à ces jeux sont conscients des dangers.


Quels sont les signes à repérer ?

- Traces suspectes sur le cou (parfois camouflées)
- Lien, corde, ceinture traînant sans raison auprès du jeune.
- Maux de tête parfois violents, douleurs auriculaires.
- Diminution de la concentration.
- Rougeurs suspectes au visage.
- Bruits sourds dans la chambre
- Questions posées sur les effets, les sensations, les dangers de la strangulation.



QUELQUES CONSEILS:

 

 

S'informer sur les jeux dangereux est primordial. Vous pouvez télécharger la brochure de l'APEAS (Association de parents d'enfants accidentés par strangulation).



Prévention auprès des adultes : beaucoup connaissent le terme « jeu du foulard », mais peu en connaissent les principes et surtout les risques.

Prévention auprès des enfants : une explication très précises des risques et conséquences dramatiques est dissuasive.

 

source: www.apel .fr

           www.apeas.fr

et toutes ses différentes appellations, jeux d’évanouissement, jeu de la tomate, rêve indien, rêve bleu…. est une pratique d’évanouissement ou d’étranglement qui touche les enfants de 4 à 20 ans. D'après une enquète menée par l'APEAS(Association de parents d'enfants accidentés par strangulation) près de 2 enfants sur 3 connaissent ces jeux, 1 sur 4 déclare en  avoir été témoin et 1 sur 10 l'avoir pratiqué.
Retour à l'accueil